MONOLYTH, les (18) marches de la gloire

PHOTO ALBAN JIMENEZ

Il est de ces rencontres dont on souhaiterait qu’elles se prolongent davantage mais dont la durée impartie nous est malheureusement comptée. Pas que l’interlocuteur soit pressé que la discussion se solde par un arrêt brutal mais plutôt par une préparation d’entrevue bien trop maigre au regard des réponses avancées, de la spontanéité d’un discours fleuri ajouté à une extraordinaire gentillesse des membres d’un groupe sentant bon l’amour de l’art créé et pratiqué. MONOLYTH, puisque c’est de lui qu’il s’agit, regorge d’un potentiel musical et scénique enviable tout en avançant à pas de géant vers une renommée nationale et européenne, lui qui dispose d’une fan base extrêmement solide si l’on en juge par l’accueil fait à son dernier album  » A Bitter End / A Brave New World » et la réputation grandissante dont jouissent ses membres. Rendez-vous était donc pris le 14 décembre dernier aux 18 Marches de Moissy-Cramayel, petite salle des plus agréables, nichée au cœur de la Seine et Marne, pour un échange bien appréciable avec un groupe soudé, bourré d’auto-dérision mais fortement impliqué dès lors qu’il s’agit de créer et de présenter sa musique dans des messages scéniques orbi et urbi ou enregistrés sur galette (la chronique de la dernière sortie de MONOLYTH est toujours à consulter par ICI). Rencontre avec un groupe absolument délicieux, disposant d’un album solide et bienheureux. Continuer la lecture de MONOLYTH, les (18) marches de la gloire

Share Button

MONOLYTH « A Bitter End / A Brave New World »

MONOLYTH, fondé en 2006 à Beauvais, propose après quelques démos, un EP 3 titres et un premier album « Catch The Sun » (2007) voyant le groupe évoluer dans un death mélodique façon scandinave, un second opus nommé « A Bitter End / A Brave New World », élaboré au Damage Room Studio de Philadelphie dont la sortie annoncée est le 25 septembre 2018. MONOLYTH n’est pas à proprement parlé un novice en matière de vie musicale autant qu’extra-musicale puisque le groupe a vu défiler quelques musiciens avant de se stabiliser aux alentours de 2015 / 2016 pour enfin parvenir à asseoir cinq individualités fortes autour d’une même table. Continuer la lecture de MONOLYTH « A Bitter End / A Brave New World »

Share Button