BLIND WISDOM « Blind Wisdom »

Fondé en 2015 sur les terres occitanes de Perpignan, BLIND WISDOM a fait paraître tout récemment – au mois de mars – la première partie d’un concept album dont l’écriture de la seconde moitié semble déjà bien avancée. Sans titre, cette première offrande composée de cinq chansons laisse deviner l’amour que portent les quatre membres du groupe pour le power/heavy metal allemand, GAMMA RAY et surtout HELLOWEEN en tête. Si la production globale du disque s’avère à la hauteur pour une première sortie, malgré une mise en son de la batterie laissant sans doute trop d’espace à la grosse caisse, le plus souvent doublée, au détriment du reste des éléments, à commencer par la caisse claire perdant par là même en impact et en efficacité, nous aurions souhaité davantage de grain dans le son des guitares pour une attaque au médiator plus incisive. Quelques réglages sonores sont donc à prévoir pour la suite de cet album au concept encore un peu flou à l’heure de la rédaction de cette chronique, ne disposant ni des textes des morceaux, ni du thème abordé. Qu’importent les détails, la musique fait son œuvre. En cela, le pari est relativement bien tenu. Si l’empreinte des références allemandes précitées reste sans doute un brin trop présente, celle de HELLOWEEN notamment, l’ensemble des titres se laisse écouter sans aucun désagrément. Les morceaux proposent un heavy metal le plus souvent rapide, aux couplets travaillés tandis que les refrains restent accrocheurs dans la grande tradition du style. Le doublement des voix demeure une des valeurs ajoutées à ces chansons parfois à tiroirs, tandis que d’autres foncent tête baissée sans faire de quartier. Il est à noter un très joli travail au niveau des soli de guitares, elles aussi dans la plus pure tradition des références du style. Alors bien sûr, certains ne manqueront pas de remarquer une forte similitude entre la voix de Christophe Marty et celles de ses forts probables idoles que demeurent Michael Kiske, Kai Hansen ou Ralf Scheepers, mais le garçon met tout son cœur à l’ouvrage et ne peut en aucun cas être taxé de clone usurpateur sans panache. Il est nécessaire de voir au travers de cette sortie ce qu’elle est, un premier essai, par définition pas exempt de défaut. Certes, l’influence est immense – ce qui vaut pour le vocaliste vaut également pour l’ensemble de l’oeuvre et de ses artisans. BLIND WISDOM use et abuse sans doute un peu de celle-ci mais la volonté et la passion sont bien là. La personnalité et la griffe artistique du groupe s’affinera sans aucun doute au fur et à mesure des sorties que Pré en Bulle lui souhaite nombreuses. A noter également un très bel artwork signé Laurent Metivier. Les morceaux ont quant à eux été enregistrés au Höly Höme Studio de Bages, cependant que leur mastering s’est déroulé au Record It Studio de Perpignan. Très encourageant !

Liste des titres

1 – Every End Is A New Beginning

2 – Battle

3 – Poison And Wine

4 – Whistled Wind

5 – Enslaved

Facebook de Black Wisdom

Share Button

STEEL PANTHER @ HELLFEST, 17 juin 2017

Le cas STEEL PANTHER.

Crédit photo : AnneM

Dire que le groupe était attendu est assez juste. Pour votre serviteur, la curiosité se mêlait au doute et à la suspicion. De la critique dithyrambique au rire graveleux et forcé, il n’y a qu’un pas qui ne sera pas ici franchi. En revanche, de la circonspection et de l’incompréhension baignée de malaise seront au programme. Continuer la lecture de STEEL PANTHER @ HELLFEST, 17 juin 2017

Share Button

HELLFEST 2017 – 1/2 : Quand distinction rime avec passion

En 2017, le Hellfest est devenu une institution française autant qu’européenne et mondiale. A travers la décennie écoulée, la réputation attachée à l’association de loi 1901 n’a fait qu’accroître au point qu’un prétendant au trône a fait son apparition dès 2016, d’abord en proche banlieue parisienne avant d’atterrir sur une base militaire à peine plus éloignée de la première édition. Continuer la lecture de HELLFEST 2017 – 1/2 : Quand distinction rime avec passion

Share Button

LIFE OF AGONY : Une vie à l’attendre

Au fond, la vie n’est qu’une question de choix. Né sous le rêve d’une vie merveilleuse, les choix qui nous incombent sont impliqués au tout premier ordre de ce qui nous définis et qui nous sommes mais aussi ce que nous sommes en passe de devenir. Ces choix, parfois cornéliens, sont satisfaits pour partie en fonction du regard de l’autre. Ou plutôt des autres. Continuer la lecture de LIFE OF AGONY : Une vie à l’attendre

Share Button

ANTHRAX, Elysée Montmartre, 16 mars 2017

Ce concert nous l’attendions ardemment.
ANTHRAX n’était plus passé nous voir dans la capitale en tête d’affiche depuis des lustres, juin 2004 au Trabendo pour être précis, dans une autre configuration musicale puisqu’avec John Bush, excellent au demeurant. Continuer la lecture de ANTHRAX, Elysée Montmartre, 16 mars 2017

Share Button

De Nantes à Ris-Orangis

Le trio parisien VULCAIN vient juste d’arriver sur le site du Paris Metal France festival avec l’idée de faire la fête, de s’amuser et d’amuser la galerie, sans omettre bien sûr d’assurer un concert carré et puissant. C’est dans les loges que nous retrouvons nos sympathiques musiciens pour un entretien sans fard et sans filet, sous la forme d’un petit bilan puisque ce sont quelques anniversaires que nous fêtons ce week end. Continuer la lecture de De Nantes à Ris-Orangis

Share Button

Mystère et Bulle

MYSTERY BLUE a exécuté une partition exemplaire lors du Paris Metal France Festival, poussant le public dans ses derniers retranchements. Après cette prestation remarquable, nous avons rencontré le groupe pour un entretien des plus sympathiques avec un Frenzy patriarche attentif à ses ouailles, une Nathalie des plus volubiles et un Vince plus sérieux que jamais. De quoi épaissir encore un peu plus le mystère. Rencontre avec des gens biens. Continuer la lecture de Mystère et Bulle

Share Button

SEPULTURA « Machine Messiah »

Pour ne rien cacher je n’ai quasiment jamais écouté SEPULTURA version Derrick Green, mais je ne sais pas pourquoi j’ai vu la sortie de ce nouvel opus et mon sixième sens m’a dit un truc du genre « vas-y fonce, sur un malentendu tu peux prendre une tarte !! »

Bien m’en a pris, cet album est de la bombe certifiée en barre.  Continuer la lecture de SEPULTURA « Machine Messiah »

Share Button