BILLYBIO « Feed The Fire »

La Bérézina dans laquelle semble s’empêtrer BIOHAZARD depuis maintenant trois ans et la fin de la tournée promotionnelle de l’album Reborn In Defiance (2014) ajoutée au flop relatif de l’album éponyme de POWERFLO paru l’an dernier – lequel voyait s’agiter en son sein, outre Billy Graziadei, des membres de CYPRESS HILL, FEAR FACTORY et DOWNSET – ont poussé l’ami Billy à se faire un petit plaisir solitaire le temps d’un album, accompagné de quelques dates, notamment en compagnie de ses vieux camarades de LIFE OF AGONY. Baptisé BILLYBIO, comme pour rappeler le public à son bon souvenir, le projet part d’un postulat relativement simple : faire un album sans avis extérieur intempestif, composé par ses soins et lorgnant davantage vers un hardcore rapide et racé comme a pu le faire en son temps le groupe que le monsieur a fondé avec Danny Schuler, Evan Seinfeld et Bobby Hambel, notamment à ses tout débuts.  Continuer la lecture de BILLYBIO « Feed The Fire »

Share Button

SICK OF IT ALL «Wake The Sleeping Dragon !»

SICK OF IT ALL ou la folle histoire du hardcore moderne. La dimension historique autant qu’artistique qu’imposent ces quatre petits mots accolés les uns aux autres dicte à celles et ceux qui en ont foi un immense respect et une reconnaissance de tous les instants. Combien de formations dites de l’âge d’or du hardcore – entendez par-là « de la deuxième moitié des années 80 » – peuvent-elles encore se targuer de présenter humblement un aussi joli minois, à un tel niveau de notoriété, face au public exigeant de la scène, tel le leader incontesté et incontestable du théâtre new yorkais qu’il demeure ? Continuer la lecture de SICK OF IT ALL «Wake The Sleeping Dragon !»

Share Button

BLOODCLOT « Up in Arms » : Voyage sang retour

Voici revenir BLOODCLOT dans nos contrées. Après un premier album paru en 2008 intitulé Burn Babylon Burn produit en self-made par le groupe, ce dernier nous envoie cet été 2017 son second méfait, Up In Arms sorti quant à lui sous l’égide de Metal Blade Records. Revenir sur l’origine du groupe demeure un brin fastidieux mais quelques notions historiques s’imposent d’elles-mêmes tant le leader de cette formation n’a eu de cesse que de baliser le hardcore de ses interventions parfois surprenantes mais toujours attendues comme saintes paroles. Continuer la lecture de BLOODCLOT « Up in Arms » : Voyage sang retour

Share Button

LIFE OF AGONY : Une vie à l’attendre

Au fond, la vie n’est qu’une question de choix. Né sous le rêve d’une vie merveilleuse, les choix qui nous incombent sont impliqués au tout premier ordre de ce qui nous définis et qui nous sommes mais aussi ce que nous sommes en passe de devenir. Ces choix, parfois cornéliens, sont satisfaits pour partie en fonction du regard de l’autre. Ou plutôt des autres. Continuer la lecture de LIFE OF AGONY : Une vie à l’attendre

Share Button

SEEKERS OF THE TRUTH « Oldskull Revenge »

500x500-000000-80-0-0« Mais oui je connais ce groupe », vous dites-vous dans un grand soupir de soulagement. SEEKERS OF THE TRUTH a marqué de son empreinte indélébile la scène hardcore française et européenne avec une musique typée old school à la croisée des chemins nommés YOUTH OF TODAY, GORILLA BISCUITS, AGNOSTIC FRONT, JUDGE et autres BOLD. La musique créée par ce groupe avait ça de particulier qu’elle apportait une fraicheur, une humilité, une approche toute personnelle et une contagion sans commune mesure par rapport au reste des formations du style. Continuer la lecture de SEEKERS OF THE TRUTH « Oldskull Revenge »

Share Button

SKUNK ANANSIE « Anarchytecture »

skunk-anarchytectureAlors que je me remémorais ce matin avec délice et passion la tournée estivale à laquelle j’ai pris part à l’été 2015 dans le but inavoué de toucher les parties les plus tendres, charnues et apparemment percées de Lenny Kravitz, je me suis surpris à tenter de me souvenir de ce petit groupe que j’avais découvert lors de la première partie de celui qui était alors toujours dans la course en 1996 dans un Bercy archi bondé et suffocant qui ne s’appelait pas encore « Hôtel de la Gare » du même nom. Continuer la lecture de SKUNK ANANSIE « Anarchytecture »

Share Button