Wyld de maîtres

946dd810d812a4d979c093012f216ddf_original

Formation de la région parisienne aux multiples influences, WYLD sort ici son premier album véritable, après un « Stoned » hippie…EP de belle facture paru il y a maintenant deux ans. Trois des quatre chansons de ce premier essai figurent sur le disque qui nous intéresse aujourd’hui, éponyme. Avant même de débuter la première écoute, difficile de rester insensible à la pochette absolument somptueuse, signée Sébastien Hue, qui résume assez bien l’univers des compositions de WYLD. Un coucher de soleil magnifique sur une vallée désertique au milieu de laquelle se trouve ce qui semble être une usine sidérurgique semblable à celles ayant bercé les membres de BLACK SABBATH ou JUDAS PRIEST à Birmingham. Continuer la lecture de Wyld de maîtres

Share Button

Le Hair Metal Desgroux-pillé par Jean-Charles

hair-metal

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je te ferai cadeau d’un secret. »

 Antoine de Saint-Exupéry  Le Petit Prince (1943)

 

Objectivement, le sens des quelques lignes que vous allez lire ci-après se trouve dans ce court extrait du chef-d’œuvre infantile et philosophique de Saint-Exupéry. Le Biarrot Jean-Charles Desgroux a été d’une clairvoyance absolue. Continuer la lecture de Le Hair Metal Desgroux-pillé par Jean-Charles

Share Button

Cupidon à l’agonie, Paul Gilbert décoche son art (La Flèche d’Or, 27 Octobre 2016)

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, un petit garçon nommé Paul eu la louable intention d’approcher une guitare. L’objet attire l’enfant mais ce dernier se trouve confronté à un problème du haut de ses cinq ans. Pensez, quelle frustration de ne jouer que des petites chansons pour enfant et autres comptines à cet âge-là avec cet incroyable don du ciel et cette facilité qui est déjà sienne. Continuer la lecture de Cupidon à l’agonie, Paul Gilbert décoche son art (La Flèche d’Or, 27 Octobre 2016)

Share Button

Le temple du reggae réouvre ses portes du 18 au 20 novembre 2016

14040085_628774570624017_6770349444616699687_n

Evénement dans le monde du reggae français en ce mois de novembre approchant à grands pas. Le ISSOUDUN REGGAE TEMPLE, organisé par Tonnerre Productions et Horizons Croisés avec le soutien de la Ville d’Issoudun et le Conseil Départemental d’Indre, ouvre ses portes durant trois jours les 18, 19 et 20 novembre 2016 pour sa quatrième édition. Continuer la lecture de Le temple du reggae réouvre ses portes du 18 au 20 novembre 2016

Share Button

Gainsbourré par Serge au Casino

gainsbourg-live-deluxeEn 1984, l’intoxicated man au Zippo d’argent et au Waterman à plume rentrante sort tout juste la tête de l’eau à la bouche. L’homme est fatigué et usé par ses inter-minable-nuits au bar du Raphael, à enquiller les Martini Gibson, aussi piquants que les oignons inclus dans le verre. Jane initial B. l’a quitté, ras-le-bolisée de ces nuits alcoolisées sans sel et sans suite pour elle. Les refuges illusoires situés au bar de l’Elysée-Matignon, peu perméables aux averses de 102 lui mettant double six à tous les coups, ne font que remuer le couteau dans la « Play blessures » du Grand Serge. Continuer la lecture de Gainsbourré par Serge au Casino

Share Button

Un peu trop Muir, l’album ?

500x500-000000-80-0-0Mike Muir. En toute logique, cet illustre personnage en impose tellement par sa carrière, son charisme et sa présence sur scène qu’il est difficile de trouver à redire sur sa crédibilité humaine ou artistique. SUICIDAL TENDENCIES. Un nom qui claque comme un coup de fouet sur la joue ou un skateboard roulant sur le petit orteil. La vie n’a jamais laissé tranquille ce brave Mike et ses tendances suicidaires, entre le punk/hardcore débridé des débuts, thrashisant la cause à l’époque de « How Will I Laugh Tomorrow… » (1988), surfant sur une vague fusion dont il a participé à l’émergence au sein d’INFECTIOUS GROOVE dès 1991. Continuer la lecture de Un peu trop Muir, l’album ?

Share Button

Satan rit (jaune) orange

14643066_1701055293555110_374562647_n

Comment avez-vous décidé de perdre votre temps durant les trois jours du 6, 7 et 8 janvier 2017 ? Aucune idée ? Vous n’êtes pas sans savoir que, selon le calendrier julien, les orthodoxes (russes, grecs ou autres) fêtent la naissance du Divin Enfant le 7 janvier. Ce qui laisse à penser que la veille au soir, il est nécessaire de se préparer à la fête de la Nativité du lendemain. Continuer la lecture de Satan rit (jaune) orange

Share Button

Hardcore au Chapeau de la République

useless_pride_fest

Latitude : N 48° 51’ 45.81”

Longitude : E 2° 17’ 15.331”

Altitude : 61 mètres

Non, ceci n’est pas l’adresse sous-marine précise à laquelle se trouve le Trésor de Rackham Le Rouge si cher au Capitaine Haddock, ni encore celle du dernier lieu de branchitude parisienne et bruyante du 3ème arrondissement. Mais on se rapproche du quartier général d’un soir. Continuer la lecture de Hardcore au Chapeau de la République

Share Button