BILLYBIO « Feed The Fire »

La Bérézina dans laquelle semble s’empêtrer BIOHAZARD depuis maintenant trois ans et la fin de la tournée promotionnelle de l’album Reborn In Defiance (2014) ajoutée au flop relatif de l’album éponyme de POWERFLO paru l’an dernier – lequel voyait s’agiter en son sein, outre Billy Graziadei, des membres de CYPRESS HILL, FEAR FACTORY et DOWNSET – ont poussé l’ami Billy à se faire un petit plaisir solitaire le temps d’un album, accompagné de quelques dates, notamment en compagnie de ses vieux camarades de LIFE OF AGONY. Baptisé BILLYBIO, comme pour rappeler le public à son bon souvenir, le projet part d’un postulat relativement simple : faire un album sans avis extérieur intempestif, composé par ses soins et lorgnant davantage vers un hardcore rapide et racé comme a pu le faire en son temps le groupe que le monsieur a fondé avec Danny Schuler, Evan Seinfeld et Bobby Hambel, notamment à ses tout débuts.  Continuer la lecture de BILLYBIO « Feed The Fire »

Share Button

JAY AND THE COOKS « Up The Mississippi »

La vie de Jay Ryan ressemble à celle d’un baroudeur au visage pâle trimbalant son instrument et son insatiable appétit au cœur du pays de l’Oncle Sam, voyant notre homme découvrir un monde et ses paradoxes au long cours. Jay est un infatigable troubadour, instable, curieux de tout et surtout du reste, ayant démarré son périple dans les sixties dans les rues de Chicago, au milieu desquelles lui et son marching band arpentent sans relâche celles-ci, trop heureux d’avoir sans doute enfin trouver botte à son pied. Continuer la lecture de JAY AND THE COOKS « Up The Mississippi »

Share Button

ISSOUDUN REGGAE TEMPLE 19, 20 et 21 octobre 2018 à Issoudun (36)

L’automne voit les feuilles des arbres succomber aux gelures matinales, emportées par le tarissement de la sève irriguée au travers de leurs branches respectives et par ce vent bien malicieux, tournoyant jour après jour davantage au rythme solaire raccourci de nos montres à aiguilles. Malgré tout, en plein cœur du Berry, une commune résiste encore et toujours à l’envahissante et inexorable épreuve du temps maussade. Issoudun – puisque c’est de cette commune qu’il s’agit, parvient à elle seule à conserver un joli brin de soleil, une envie irrépressible et mutuelle de se tenir chaud, tout en prenant soin de la verdure ambiante. Continuer la lecture de ISSOUDUN REGGAE TEMPLE 19, 20 et 21 octobre 2018 à Issoudun (36)

Share Button

SICK OF IT ALL «Wake The Sleeping Dragon !»

SICK OF IT ALL ou la folle histoire du hardcore moderne. La dimension historique autant qu’artistique qu’imposent ces quatre petits mots accolés les uns aux autres dicte à celles et ceux qui en ont foi un immense respect et une reconnaissance de tous les instants. Combien de formations dites de l’âge d’or du hardcore – entendez par-là « de la deuxième moitié des années 80 » – peuvent-elles encore se targuer de présenter humblement un aussi joli minois, à un tel niveau de notoriété, face au public exigeant de la scène, tel le leader incontesté et incontestable du théâtre new yorkais qu’il demeure ? Continuer la lecture de SICK OF IT ALL «Wake The Sleeping Dragon !»

Share Button

ABDUCTION Guillaume Fleury fait son introspec-view (2/2)

PHOTO PAULINE ROYO

Seconde et dernière partie de notre entretien avec Guillaume Fleury, guitariste et principal compositeur de la musique d’ABDUCTION, qui s’est de bonne grâce prêté à la première « introspec-view » de Pré en Bulle. Un immense merci à lui.

Guillaume, tout d’abord merci d’essuyer les plâtres de cette nouvelle formule d’interview, l’introspec-view. Peux-tu, dans un premier temps, nous dire d’où tu viens, dans quel environnement tu as grandi ?

J’ai grandi en banlieue parisienne. J’ai commencé ma vie dans des tours HLM, puis dans un second temps dans des cités résidentielles truffées de petites maisons, plutôt entrée de gamme, dans un quartier populaire. (sourire) J’étais ce qu’on appelle un petit garçon assez énergique, pas du tout introverti comme c’est le cas aujourd’hui. Je le suis devenu par la force des choses, par l’expérience de la vie. J’étais un enfant très enthousiaste, très bavard, affable et ouvert. C’est ensuite que les choses plus ou moins délicates de la vie m’ont amené à m’endurcir. En fait, tout bien considéré, je n’ai pas forcément grandi dans un environnement « rêvé » puisque j’étais au milieu d’une banlieue parisienne pleine de béton mais lorsque j’ai eu 12 ans, mes parents ont décidé de partir vivre à la campagne, ce qui a changé certains paramètres. Continuer la lecture de ABDUCTION Guillaume Fleury fait son introspec-view (2/2)

Share Button

REGGAE TEMPLE D’ISSOUDUN (36) édition 2018, les 19, 20 et 21 octobre

La nouvelle édition du REGGAE TEMPLE d’ISSOUDUN se tiendra cette année encore durant trois jours, suite à l’excellence des éditions précédentes, les 19, 20 et 21 octobre 2018 au PEPSI. Fort de son succès toujours grandissant, le festival, de nouveau remarquablement organisé par Tonnerre Production (Tonnerre Liveen étroite collaboration avec la Ville d’Issoudun et le Conseil Départemental de l’Indreaccueille cette année encore des noms d’un prestige peu commun. Jugez plutôt ! Continuer la lecture de REGGAE TEMPLE D’ISSOUDUN (36) édition 2018, les 19, 20 et 21 octobre

Share Button

MONOLYTH « A Bitter End / A Brave New World »

MONOLYTH, fondé en 2006 à Beauvais, propose après quelques démos, un EP 3 titres et un premier album « Catch The Sun » (2007) voyant le groupe évoluer dans un death mélodique façon scandinave, un second opus nommé « A Bitter End / A Brave New World », élaboré au Damage Room Studio de Philadelphie dont la sortie annoncée est le 25 septembre 2018. MONOLYTH n’est pas à proprement parlé un novice en matière de vie musicale autant qu’extra-musicale puisque le groupe a vu défiler quelques musiciens avant de se stabiliser aux alentours de 2015 / 2016 pour enfin parvenir à asseoir cinq individualités fortes autour d’une même table. Continuer la lecture de MONOLYTH « A Bitter End / A Brave New World »

Share Button

ABDUCTION, une musique sombre et empirique, au discours Fleury – Entretien (1/2)

PHOTO PAULINE ROYO

Fort d’un nouvel album, A L’heure Du Crépuscule, paru en mars dernier via le label Finisterian Dead End, que les amateurs de black metal qualifient de totale réussite, ABDUCTION se pose en fervent défenseur d’une certaine idée de l’art qu’il pratique. Amoureux fou de la langue de Molière et doté d’un savoir-faire singulier, le groupe français se plait à progresser jour après jour davantage, tel un artisan soucieux du travail bien fait. Rencontre avec Guillaume Fleury, guitariste et principal compositeur d’ABDUCTION, un garçon aussi humble que talentueux et visionnaire.

Bonjour Guillaume ! Pour les lecteurs qui ne connaissent pas ABDUCTION, peux-tu revenir succinctement sur la genèse du groupe s’il te plait ?

Bien sûr ! La formation du groupe remonte à 2006. Cela faisait déjà plusieurs années que je souhaitais mettre en pratique cette passion, à savoir concrétiser la chose et ne plus seulement rester passif, uniquement dans l’écoute. A titre personnel, il y a eu un élément déterminant qui m’a poussé davantage encore. Il s’agit de la mort de Jon Nödtveidt, le leader et fondateur de DISSECTION (Ndr : DISSECTION fut un groupe suédois de black/death metal extrêmement populaire, en particulier durant les années 90, et respecté malgré les démêlés judiciaires de son leader. Nödtveidt a mis fin à ses jours le 13 août 2006). C’est à cette période que j’ai basculé véritablement dans le black metal. DISSECTION a été une véritable révélation pour moi. Continuer la lecture de ABDUCTION, une musique sombre et empirique, au discours Fleury – Entretien (1/2)

Share Button